Bannière 'Ma maîtresse est une licorne'

Des nouvelles …

Voilà des nouvelles !

Le lendemain de mon dernier article, j’ai été appelée en remplacement dans une classe de moyenne section de Divonne. Tout s’est plutôt bien passé pour un premier remplacement … et un dernier ! Oui, car peu avant midi j’ai reçu un appel me disant que ça y est : j’avais ma classe à l’année. C’était incroyable ! J’étais tellement heureuse !!! J’ai aussitôt rappelé l’inspection pour quelques précisions. Il y avait une ouverture de classe à Gex et j’étais nommée remplaçante à l’année sur le nouveau poste. Après avoir raccroché, j’ai contacté ma nouvelle école et le soir même je m’y rendais pour découvrir l’équipe et les lieux.

Mon année commençait enfin.

 

002 - Gex Hôtel de Ville

 

Aujourd’hui j’y suis encore et je suis encore tellement contente d’avoir eu ce poste. C’est une réelle chance pour quelqu’un comme moi qui partait presque dernière dans le classement du département, et qui voulait sa propre classe de maternelle !

 

Comme quoi, il faut toujours y croire !

C’est la rentrée

C’est la rentrée !

« Alors la rentrée ? » me direz-vous, en ce dimanche 4 septembre 2016 (il était temps que j’écrive et que je publie cet article…).

 

Eh bien je vais tout vous raconter. Je vous préviens, il n’y a rien de surprenant …

 

Déjà, je ne savais pas quel était le jour de la pré-rentrée. J’étais restée bloquée sur le mardi 30 août alors que les médias ne parlaient que du mercredi 31 août.

Durant tout l’été je n’ai pas été appelée ou renseignée concernant un éventuel remplacement que je devrais mener dès la rentrée. Je savais que je ferai donc surement la rentrée dans mon école de rattachement.

Dès juillet, j’avais choisi une école (liste des écoles de la circonscription et 10 vœux à formuler). On m’a accordé mon premier vœux. Je l’ai choisi car l’école est située près de l’administration de ma circonscription et que c’est une école maternelle (j’adore la maternelle !). Il s’agit d’une école primaire avec maternelle et élémentaire légèrement séparés. Il y a sept classes de maternelle avec environ 29 enfants par classe.

 

Le mardi 30 août :

Je me suis rendue dans mon école de rattachement, sans avoir pu réussir à joindre quelqu’un le lundi 29 août ou le mardi 30 au matin. Je suis arrivée à l’école à 8h15. J’ai été accueillie par les Atsem qui m’ont fait visiter l’école. Et la pré-rentrée, ce n’est que demain…

 

Le mercredi 31 août :

Je me suis à nouveau rendue à l’école, sachant que cette fois, c’était la pré-rentrée, et pour de bon !

J’ai rencontré mes « collègues » et toute l’équipe de mon école de rattachement. On a fait une longue réunion toute la matinée puis l’après-midi (eh oui, un mercredi après-midi), j’ai été voir les collègues qui avaient besoin d’un coup de main et nous sommes restés ensemble jusque … 16h30 !

L’équipe est vraiment sympathique et j’ai été intégré à leur fonctionnement. Ils sont ravis que je sois là pour les aider car apparemment, cela fait longtemps qu’ils n’ont pas eu de collègue rattaché à leur école, et donc pas d’aide pour la rentrée.

 

Le jeudi 1er septembre : c’est la rentrée !

Je n’ai toujours pas été appelée et je me rends donc dans mon école de rattachement à 8h05. Les collègues sont ravis de me voir et m’engagent tout de suite en classe de petite section, pour aider à l’accueil des enfants.

Je croise les doigts pour ne pas être appelée tout de suite parce que j’ai tout à fait trouvé ma place dans l’école. Les collègues sont toujours autant ravis de ma présence et je ne m’ennuie pas.

 

Le vendredi 2 septembre :

Toujours pas de nouvelles, j’ai passé une très bonne journée, tout comme hier.

Le soir, j’apprends que j’aurai un remplacement dans deux semaines car une directrice est en stage. Je me rends compte que mon agenda sera bien pratique cette année.

 

BILAN : La rentrée s’est très bien passée. Dans une école où l’équipe est accueillante et où mon aide est précieuse, j’espère continuer cette année comme je l’ai commencée : AVEC LE SOURIRE !

 

20160830_104531

 

Encore une fois, bonne rentrée à tous et toutes, aux petits écoliers et aux petites écolières bien studieu-ses-x.

Colis reçu !

Colis reçu !

Ha ha ha, le voilà ce petit de 3kg et 33cm, il est arrivé !

 

Suite aux conseils d’une collègue sur les réseaux sociaux j’ai contacté l’entreprise Hatier via son site web. Je leur ai expliqué que je serai enseignante remplaçante à la rentrée (et que je suis débutante). Du coup, ils m’ont envoyé un gros colis rempli de manuels.

 

photocolishatier

 

Ces manuels sont neufs, actuels et correspondent parfaitement à ce que j’espérais (voire même mieux !). Il y en a pour tous les niveaux de l’école élémentaire et pour toutes les matières, je suis ravie.

 

Alors … MERCI HATIER !

 

Et bonne fin de vacances à toutes et à tous

 

Vacances

– Vous avez dit vacances ?

– Oui.

– Oh mais vous n’arrivez que maintenant ? Je vous attendais !

 

Eh oui, les voilà ! Elles étaient tant attendues et les voilà enfin. Comment ça, le 9 août ? Mais maaais MAIS ?!!

 

Je vous explique :

Depuis le début officiel des vacances, en tant que nouvelle enseignante, vous avez tout un tas de choses à faire et notamment la sacré galère de trouver un appartement. Entre les prix des loyers du pays de Gex, les distances à parcourir (Lyon-Gex) pour visiter les biens, et les hésitations de la colocations pour certain-e-s, j’ai encore des amies qui ne savent pas où emménager…

Pour ce qui est de mon cas, je n’ai pas eu de mal à trouver des appartements intéressants (à deux, c’est plus facile. Si « monsieur » peut vous suivre, ça facilite déjà les recherches (et les trouvailles), je pense). Par contre, entre les visites où monsieur ne pouvait pas venir et les problèmes de paperasses, tout cela a réussi à occuper toutes mes journées de juillet. Cette semaine, on sort un peu la tête du téléphone et des papiers, ENFIN !

Mais c’est désormais chose faite : nous avons déménagé au sud du pays de Gex et pour le moment, nous en sommes ravis ! (Eh oui ^^, le paysage est splendide, le coin est tranquille et notre appartement nous plaît beaucoup !).

 

villa-de-luxe-villa-portugal

Comment ça ce n’est pas une photo de chez nous !? Vous en êtes bien sûr ? Bon ok, j’avoue que notre appartement est encore mieux ^^.

 

Comme quoi, même après avoir été bien occupés pendant un mois, nous pouvons souffler un coup et profiter de notre nouvelle vie. Cette année, nous ne partirons pas en vacances car nous avons consacré notre temps à l’installation (qui a presque mis une semaine tout de même :s Eh oui, c’est long de meubler une villa ^^).

Courage à ceux et celles qui doivent encore trouver un appartement ou même déménager !

A la recherche …

A la recherche d’une voiture, nous avons été. Et une voiture nous avons trouvé !

Et oui, après de nombreuses recherches sur Lyon et suites à des conseils d’amis, nous avons décidé de nous diriger vers les garages de Bourg-en-Bresse. Sur les sites type leboncoin, nos recherches nous ont conduites vers différents garages de Bourg et nous y avons trouvé notre bonheur !

Voici le type de voiture que nous avons choisie :

PEUGEOT207SW-2643_12

 

A la recherche d’un appartement nous avons été. Et un appartement nous avons trouvé !

Suite à la visite de beaucooouup de biens dans l’objectif d’une location (9 appartements tout de même), nous avons trouvé un appartement qui nous convient tout à fait. Nous avons consulté différents sites pour comparer les prix des logements par commune (http://www.meilleursagents.com/prix-immobilier/ain-01/#estimates). Finalement, nous ne serons pas réellement DANS le pays de Gex mais à ses portes, et nous serons très bien !

Je serai donc à moins d’une heure de mon école de rattachement (sauf jours de neige).

 

Bon courage à tous et à toutes pour trouver un logement avant la fin des vacances !

Et bonne chance à ceux et celles qui sont en plein déménagement 🙂

 

Pour rassurer les réfractaires au Pays de Gex, le paysage aux alentours est réellement agréable, je trouve … Après, c’est à vous de juger :

 

20160707_190621 🙂

 

Bon été !

2nd mouvement passé

Fin du suspens pour le second mouvement !

 

J’étais donc la 419e sur 422 participants. Il y avait 422 postes donc il devait m’en rester que 4 pour « choisir ». Finalement, le jour du mouvement, j’avais déjà gagné deux places, j’aurai donc dû avoir 6 choix. Mais le jour du mouvement, une dizaine de personnes ne sont pas venues et j’ai donc eu le choix entre environ 16 postes !!!

Il me restait le choix entre :

  • TR ZDA  Pays de Gex Nord
  • TR ZR  Pays de Gex Nord

Pour les postes de TR ZDA, en fait ce sont des postes « provisoires » où on doit remplir une fiche de voeux par la suite pour ensuite être affectée en tant que remplaçante, adjoint, directrice ou ASH … Bref, les résultats précis de notre poste ne seront pas avant août ! L’avantage est que l’on peut avoir un meilleur poste que remplaçante, ou pas.

Pour les postes de TR ZR, ce sont des postes de remplaçant dans une zone.

 

J’ai eu énormément d’hésitations mais finalement…

 

 

J’AI  CHOISI  UN  POSTE  DE  TR  ZR dans le Pays de Gex Nord !

 

Je suis donc enfin soulagée de savoir où je serai et ce que je ferai l’année prochaine 🙂

 

 

Et voilà un petit aperçu de la carte et du poème que les élèves de petite et moyenne section de ma classe ont décorée !

P1130876 P1130877

 

Et maintenant, on se concentre pour le spectacle de fin d’année qui aura lieu le 25 juin !

Second mouvement

Le second mouvement se rapproche …

 

Hey !

 

Eh bien j’ai reçu hier après-midi la liste des postes et des participants au second mouvement 2016. Quelle galère ! Comme prévu, je suis à la fin, tout à la fin …

Je suis 419e sur 422 participants, dur de faire pire !

L’autre liste compte 422 postes soit tout pile le nombre de participants, ça m’affole pas mal cette histoire ! Je sais que j’aurai quelque chose mais ce ne sera pas un choix …

Le syndicat m’a dit que j’aurai surement plus que le « choix » de prendre un poste de TR ZDA dans deux circonscriptions. Ensuite, nous aurons à formuler une liste de vœux en fonction des circonscriptions que l’on aura « choisies ». On peut avoir des réponses pour ces vœux jusqu’en septembre (merci pour le stress !). Je croise encore les doigts pour être affectée dans le Pays de Gex, car les classes d’Oyonnax me tente moins, c’est un choix de ma part …

 

Voilou voilou, du coup j’ai toujours mes pauvres petits 0,333 points et une date de naissance ( 16/11/1993 ) qui me classe parmi les quatre dernières du classements. Il fallait bien que nous soyons classées et puis l’année prochaine j’aurai plus de points et je serai plus âgée donc bon, je relativise…

Il n’y a qu’un élément qui m’embête, c’est le mérite… Je côtoie une fille qui est classée au dessus de moi et qui n’est pas du tout motivée par le métier. Elle a tendance à se mettre en arrêt pour peu, voire pour rien ! Cela me met un peu mal, je me dis que mercredi 15 juin elle aura la chance de choisir avant moi, et pourtant je considère qu’elle n’a aucun mérite… Mais bon, c’est comme ça !

auditorium-572776_960_720

Allez, on se retrouve le 15 juin 2016 pour cette fameuse criée (qui stresse bon nombre d’entre nous !).

 

Tschuss

Sortie à Courzieu

Hey !

La fin de l’année approche à très grand pas… et je reviens à peine de ma sortie scolaire au parc de Courzieu avec les élèves de ma classe de petite et moyenne section de maternelle.

C’est la titulaire de la classe qui avait organisé cette sortie, avec la classe de MS/GS et CP/CE1.

8h20 : Nous avons accueillis les élèves dans la classe, comme d’habitude. Ils déposaient leur sac à dos (pique nique inside) sur une table.

9h : Les élèves sont tous passés aux toilettes chacun leur tour.

9h10 : Nous sommes montés dans le car qui nous attendait devant l’école. Des parents sont restés près du car pour faire « au revoir » à leur enfant. Un élève de la classe n’était pas rassuré par le car avant qu’il ne démarre. Pour les trois classes nous disposions de deux cars.

9h20 : Le car a démarré, nous étions 6 adultes pour 21 enfants (soit 3 à 4 enfants par adulte). Les craintes de l’enfant pas rassuré se sont vite envolées lorsqu’il a vu que le car roulait tranquillement et que le chauffeur faisait attention aux autres voitures.

11h environ : Nous sommes arrivés au parc de Courzieu. Le trajet en car s’est très bien passé. Nous avons commencé la visite du parc en déposant nos sac à dos par-terre à l’entrée du parc. Ensuite, les enfants sont passés aux toilettes.

P1130517

 

11h30 : Nous sommes allés nous asseoir pour assister au repas de la meute de loups. La titulaire a choisi deux élèves pour aller observer le repas des loups plus près. Les premiers élèves choisis ont pris peur et n’ont pas souhaité y aller, ce sont donc deux autres élèves de la classe qui y sont allées. C’est un animateur du parc, munis d’un micro qui a commencé par donner des informations sur le loup (où il vit, ce qu’il mange …). Il est ensuite rentré dans l’enclos des loups avec un sceau rempli de viande. Il y avait six loups gris. L’animateur nous a présenté chacun des loups en fonction du rang qu’il avait dans la meute.

Les élèves choisis pour observer le spectacle de plus près était derrière une vitre, à la hauteur des loups, juste derrière l’animateur. Les élèves de ma classe qui y sont allées sont revenues ravies du spectacle.

Le spectacle dure environ 20 minutes.

 

P1130599

 

12h : Nous nous sommes dirigés vers le parcours dédié aux élèves de maternelle. C’est un parcours adapté où les élèves découvrent tout un tas de choses sur le loup (sur les contes liés au loup, sur l’animal mais aussi des histoires, son milieu de vie…). Le parcours ressemble à un parcours de motricité où les activités sont adaptées aux capacités motrices des élèves tout en proposant des niveaux de difficultés multiples.

Du loup des contes au vrai loup il y en a du changement … et c’est ce que ce parcours propose aux élèves. Et les loups, on en retrouve partout dans le monde, ils ne sont pas seulement présent dans l’imaginaire et les histoires qu’on peut leur raconter.

Le parcours dure environ 25 minutes, avec des élèves de petite et moyenne section.

 

12h30 : Nous sommes enfin allés pique niquer sur de grandes marches, près de l’entrée où nous avons pu récupérer nos sacs. Entre les passages, avant et après pique nique, aux toilettes, les trajets dans le parc et le temps prévu pour aller au spectacle des rapaces, les enfants ont pris un rapide pique nique. Chips, sandwich, tomates cerise, compote et yaourt à boire étaient au rendez-vous.

P1130645

 

14h : Nous avons eu la chance d’assister au spectacle des rapaces. Le spectacle était génial : nous avons découvert différentes espèces de rapaces : pygargue à tête blanche, vautour, aigle pêcheur, buses ou encore percnoptères. Le spectacle était complet. Chaque espèce a pu faire son show et les élèves ont eu le privilège de voir les oiseaux de très près ! Les animateurs étaient souriant et nous avons pris le temps d’observer chaque animal.

Le spectacle dure environ une heure, d’après mes souvenirs.

 

15h : Nous sommes allés voir les loups blancs. Pour cela, nous avons dû marché environ une dizaine de minutes en montant. Nous avons pu observer trois loups blancs qui sont passés très près de la vitre derrière laquelle nous étions. C’était très impressionnant.

P1130653

 

15h45 : Puisque certains élèves n’avaient pas terminé leur pique nique, nous leur avons proposé un goûter. Nous sommes ensuite passés une dernière fois aux toilettes du parc.

16h10 : Nous avons repris le car, légèrement en retard.

17h45 : Nous sommes arrivés à l’école en car. Le trajet du retour s’est très bien passé. Au final, nous avons passé une très bonne journée.

Bonne fête des mamans

Bonjour bonjour,

 

En ce dimanche pluvieux, je souhaite une joyeuse fête à toutes les mamans !

 

Cette année je suis en classe de petite et moyenne section de maternelle les lundis et mardis. Pour la fête des mères, j’avais décidé (en accord avec la titulaire de la classe) de proposer aux élèves de réaliser un pendentif cœur. Pour cela, les élèves de moyenne section ont préparé la pâte à sel avec l’ATSEM. Les enfants ont ensuite chacun reçu une boule de pâte à sel qu’ils ont écrasé pour en faire une crêpe épaisse. Ensuite, chacun a pu se servir d’un emporte-pièce en forme de cœur. Dans un second temps, l’ATSEM a réalisé les trous pour passer une ficelle. Lorsque la pâte à sel a été sèche, les élèves ont choisi deux couleurs de peinture nacrée et ont peint le recto (puis séchage) et le verso de leur cœur.

bed1819f-9e01-4f6c-85ed-20f681e9eeff - Copie

 

Voici le collier que j’ai moi-même réalisé pour ma maman. La ficelle est en coton. Les élèves avaient le choix entre une ficelle corail, orange ou blanche. J’ai trouvé les activités (pour réaliser le pendentif) adaptées aux élèves de ma classe. Tous les pendentifs sont différents et j’espère que toutes les mamans des petits élèves de ma classe seront heureuses de ce petit cadeau.

 

De notre côté on ne chôme pas, c’est bientôt la fête des pères. Pour eux, c’est la titulaire de la classe qui réalisera le cadeau et je ferai faire aux élèves une carte avec un petit poème. Je vous montrerai dans deux semaines le résultat de notre carte.

 

 

À dans deux semaines !

Criée : Rdv le 15 juin

Allons à la criée …

Comme je vous l’annonçais dans l’article précédent, je n’ai pas obtenu satisfaction d’au moins un de mes vœux. Je vous rappelle que j’avais demandé tous les postes de titulaires dans le Pays de Gex… Eh bien ils ont tous été pris par des étudiants ayant plus de points que moi, sauf deux postes, il me semble… que j’avais classé à la fin de ma liste.

Sur le coup, j’ai été SUPER DÉÇUE de n’avoir rien. Et surtout, je me suis dit qu’il ne restait pas de poste de titulaire… Dès septembre prochain, je serai donc surement remplaçante. Certes ce statut à quelques avantages, mais je ne souhaitais pas occuper ce poste. Ce n’est pas mon idéal de carrière mais il faut bien commencer par quelque chose. Finalement, puisque je n’aurai surement pas d’autre choix, j’essaye de voir le bon côté des choses !

Reste à voir le rang que j’aurai pour la criée

 

Eh oui, rendez-vous à la criée le 15 juin !

 

Un syndicat nous avait prévenu que les derniers de la listes n’auront pas de poste à la criée et des collègues m’ont raconté que du coup, on nous ferait choisir une « zone géographique » le jour de la criée…

checklist-1316848_960_720

 

C’est quoi « la criée » ?

Le principe de la criée c’est qu’il y a une liste de postes à pourvoir. Les participants sont classés du premier au dernier dans un ordre en fonction de points, de l’âge, de notes…

C’est la personne au rang 1 qui est appelée la première. Elle donne le nom du poste qu’elle souhaite et ensuite, le référant prend note de tout cela et annonce à l’assemblée que le poste X vient d’être pris. Les personnes des rangs ultérieurs barrent alors les postes au fur et à mesure qu’ils sont pris.

 

Ainsi, les étudiants qui arrivent en M2 doivent se soumettre à cette criée, tout comme les participants au second mouvement, dans le département de l’Ain.

1er mvt : Résultats provisoires

Premier mouvement :

Jeudi dernier nous avons reçu des résultats provisoires et anonymes pour le premier mouvement.

Malgré le grand espoir que j’avais et les vœux réalistes que j’avais formulé, je n’aurai surement pas de poste avant le mois de juin et la criée du 15 juin (voire même après). J’étais très déçue quand j’ai appris cela mais bon … on verra bien ce que ça donnera au deuxième mouvement le 15 juin voire même après !

 

woman-1253487_960_720

Déception du premier mouvement

 

Finalement, seuls environ 10 postes ont été attribués aux étudiants avec 0,333 points. Si j’avais su, je n’aurai pas fondé tant d’espoir en ce premier mouvement. Les postes obtenus pour 0,333 points sont des postes de remplaçants, de direction (même s’il paraît que nous en avions pas le droit). Il n’y a eu que quelques postes d’adjoints qui ont été attribués aux étudiants dans mon cas.

 

Tous les postes que j’avais demandé ont été pris par les étudiants ayant au moins un enfant ou un conjoint avec au moins une heure entre les lieux de travail (points de rapprochement de conjoint)

 

Les vrais résultats seront publiés le 9 ou 10 mai 2016, au lieu du 3 mai initialement prévu !

 

-> Pour la suite, nous verrons bien ce qui se passera lors de la criée le 15 juin 2016.

CRPE 2016 : quelques conseils pour l’oral

Coucou ! En espérant que toutes celles et ceux qui ont passé le CRPE 2016 écrit lundi dernier l’ont réussi, voici quelques petits conseils et informations qui vous permettront de réussir l’oral !

Réunion, Conférence, Ventes, Entreprise, Matériel

Concernant la présentation de votre dossier thématique et les questions qui suivront :

  1. Concernant le dossier que vous avez construit, répétez à plusieurs reprises la présentation du dossier seul-e ou avec des ami-e-s. Cela m’a beaucoup aidé à repérer certaines erreurs d’expression dans ma présentation du dossier, même si mes amies ne connaissait pas spécialement la matière que j’avais choisie.
  2. Le jour J, ne pensez pas que le jury est méchant. Cela paraît peut-être bête mais la plupart d’entre eux sont très compréhensifs. Il faut se dire qu’ils voient passer des étudiants comme vous toute la journée, ce n’est pas évident pour eux aussi. N’hésitez donc pas à sourire (pas trop non plus hein!).

(J’avais constitué un dossier en géographie sur « Les enjeux des déplacements des personnes »)

 

Concernant les questions professionnelles :

  1. Sachez que les sujets sont extrêmement nombreux. Il existe un taaas de sujets différents. (Le jour J, je suis tombée sur « La motivation », et j’avoue avoir été désorientée par le sujet que nous n’avions jamais abordé en classe).
  2. Appuyez-vous sur les textes mais aussi sur vos connaissances du sujet. Les expériences vécues sont aussi non négligeables pour appuyer vos arguments.

 

Sachez aussi que n’importe qui a la possibilité d’assister aux oraux des étudiant-e-s. Cela signifie que le jour de vos oraux (notamment celui des questions professionnelles), d’autres étudiant-e-s qui passent aussi le concours cette année, ou d’autres personnes peuvent assister à votre présentation orale et aux questions du jury. Cette troisième personne n’a le droit à aucun commentaire et aucune question, il est juste spectateur. Lors du verdict des jurys, il est invité à sortir de la salle tout comme l’étudiant. Comme lui, vous aussi vous avez le droit d’assister à l’oral de quelqu’un. Bien sûr, avant de pouvoir faire cela, l’étudiant-e en question doit accepter la présence du spectateur. L’élève qui passe le CRPE a le total droit de refuser le spectateur si on lui propose, cela n’aura aucune répercussion sur sa présentation et sa note.

(Personnellement, on ne m’a pas proposé d’avoir un spectateur mais d’autres étudiants ont pu accepter ou refuser cette demande).

 

Et un petit conseil final : ne vous posez pas trop de questions. Si vous avez travaillé, il n’y a pas de raison de ne pas l’avoir !

Je n’y crois toujours pas mais…

Je n’y crois toujours pas mais … j’ai TERMINÉ MON MÉMOIRE !

Si si, il est terminé. Bon c’est vrai, il faut encore le relire, le re-relire … et l’imprimer ! Mais bon, il est là, il fait presque les 125 000 caractères demandés et il est bien comme je l’imaginais, long mais intéressant.

J’ai du mal à réaliser que j’ai terminé le seul gros travail de l’ESPE de cette année et pourtant, il l’est !

 

Je le publierai sur ce blog dès qu’il aura été corrigé par ma directrice de mémoire et qu’il sera « publiable ».

 

En attendant, patientons et notamment jusqu’au 3 mai ! Si j’ai un résultat d’école je serai trop contente ! Et je le serai encore plus si j’ai une classe de maternelle !!!!! 

 

clock-407101_960_720

 

Prochain article : mon résultat du 3 mai. Croisons les doigts pour nous toutes (et tous).

Et le mémoire dans tout ça?

Eh bien, c’est une bonne question ça : Et le mémoire dans tout ça ?

Dans deux jours soit 14h de cours et 18h passées à la fac, ce sera les vacances ! HOURRA !

Oui mais voilà, et le mémoire dans tout ça ? Eh bien je sens qu’il va m’accompagner pendant toute la période de congé, c’est-à-dire deux semaines. Il risque de ne pas beaucoup me quitter. Pourtant, je ne suis pas si en retard que cela quand je regarde mes amies qui n’ont que très peu rédigé. J’en suis à 24 pages à l’heure où j’écris.

 

ESPE

 

Mon mémoire : il avance doucement…

Je travaille sur les ateliers de langage en maternelle, avec la problématique de faire parler les petits parleurs, notamment en petite section de maternelle. Les principaux chercheurs et auteurs dont : Pierre Péroz, Agnès Florin et Philippe Boisseau. Je me base personnellement sur les études de Pierre Péroz en essayant un nouveau support dont j’analyse ensuite les effets dans l’atelier de langage. Je rattache et j’analyse mes observations pour ensuite donner les limites d’un tel travail et les éventuels prolongements…

 

J’ai promis à ma directrice de mémoire de lui rendre le mémoire entièrement rédigé à la fin de la période de vacances. Je vais donc devoir respecter cette dead line !

Comme beaucoup d’étudiantes de ma fac, je n’ai aucune idée du temps que cela va me prendre pour rédiger les dernière pages…

Il faut savoir que le mémoire doit comporter un minimum de 50 pages sans les annexes, m’enfin cela reste une bête formalité et tous les directeurs de mémoire nous demandent de ne pas nous attacher à retenir ce nombre (mais c’est impossible :P).

 

Le mémoire, c’est :

Encombrant dans une valise

Sans fin

Particulièrement coriace à écrire

Extrêêêêmemeent long !

Ma stratégie du mouvement 2016

Depuis toujours je rêve d’être professeure des écoles EN MATERNELLE… Je ne veux pas être remplaçante (comme beaucoup de personnes), pas non plus être en élémentaire (même si ce serait toujours moins pire qu’être remplaçante).

 

Pour ce premier mouvement, je savais que les seuls postes que je pouvais obtenir sont ceux dans les circonscriptions de Bellegarde, Oyonnax et le Pays de Gex. On peut savoir les résultats du mouvement entre mai et septembre … septembre quoi c’est un peu abusé quand même.

Sachant que notre appartement sera surement occupé par d’autres gens à partir de septembre car notre contrat va jusqu’au 30 août, on doit savoir où déménager.

De plus, n’ayant pas envie d’être remplaçante, il ne me reste plus que la circonscription du Pays de Gex où je peux être affectée sur un poste. Si je reste 3 ans dans cette circonscription, les points sont doublés avec des avantages et tout le blabla, je pars donc travailler pour trois ans MINIMUM dans le Pays de Gex.

 

Pour ce mouvement, j’ai donc demandé 25 voeux dans toutes les écoles maternelles du Pays de Gex Nord ainsi que les écoles élémentaires (par voeux géographique, c’est-à-dire par zone de 2-3 communes…, sans précision d’école, contrairement à ce que j’ai demandé pour la maternelle). Mes deux principaux objectifs seraient :

– Avoir un poste fixe dans une école (avec préférence pour la maternelle, mais il existe moins de postes en maternelle)

– Avoir une réponse précise dès le mois de mai (afin de ne pas stresser pour rien). Et puis je ne veux pas aller à la criée, surtout que vu mon classement, je suis assez mal !

 

Dans mon école de la Dombes, certains m’ont dit que j’aurai un poste au premier mouvement, d’autres m’ont dit que rien n’était sûr… du coup je ne sais pas qui croire alors je garde espoir ! 

 

J’ai demandé à mes amies quels postes elles allaient demandé et personne ne souhaite avoir les écoles que je demande. J’essaye de ne pas trop faire de pub pour les maternelles du « Pays de Gex lointain » (comme je l’appelle), car mine de rien, nous sommes malheureusement toutes en concurrence.

 

Résultats du premier mouvement le 3 mai 2016 !

Pays de Gex ou Pays de Gex pas ?

Nous avons, petit à petit, commencé à regarder les logements (et surtout leurs prix), autour du Pays de Gex et pas trop loin de Genève (on ne sait jamais si Môsieur trouve du travail dans la capitale suisse…).

 

Château de voltaire

Nous n’allons évidemment pas vivre dans le château de Voltaire alors nous avons continué nos recherches…

 

On a visé Bellegarde (mais on nous a dit que tous les quartiers n’étaient pas forcément agréable…) puisCollonges et Pougny (les prix des logements sont moins attractifs) mais rien n’est encore décidé, LOIN DE LÀ !

 

Appartement Gex

Direction le Pays de Gex

Alors que tout se passait à merveille dans la Dombes, tout le monde (syndicats, professeurs de l’ESPE, collègues, camarades) m’annonçait que s’en était fini d’être au milieu des étangs…

Avec Thomas, nous nous sommes pacsés le 26 novembre soit 4 ans et 8 jours après notre rencontre. J’espérais pouvoir bénéficier des « points de rapprochement de conjoint » afin de pouvoir rester proche de Lyon. Ces points comptent si l’école où on travaille et le travail du conjoint sont à au moins une heure ALLER uniquement (via le site Mappy, sans autoroute). J’étais à 51 minutes moi.

 

L’année prochaine, professeurs des écoles stagiaires, nous serons dans les circonscriptions d’Oyonnax, Bellegarde ou dans le Pays de Gex, point barre./

Le mouvement approchait et je ne savais plus trop où donner de la tête. Thomas, de son côté, était ravi de se rapprocher des beaux paysages du Pays de Gex.

 

Pays de gex

 

En effet, les statistiques m’ont désormais convaincues, je n’aurai pas le choix, il faudra déménager.Nous étions pourtant si bien à Lyon. Pas plus de deux ans après notre arrivée, voilà qu’on redéménage déjà :'( mais pour aller où ? On ne savait pas précisément finalement…

 

Enfin, on ne savait pas jusqu’à la réunion syndicale du 11 mars 2015 où on nous a clairement expliqué que pour être dans les circonscriptions de Bellegarde et Oyonnax, il fallait demander des postes de remplaçants et que les places allaient être vite prises.

Pour le mouvement, nous avons droit à 30 voeux (ce qui n’est pas énorme). Pour classer les enseignants, ils utilisent un système de points qui prend en compte l’ancienneté dans le métier, le nombre d’enfants…

-> Pour la plupart des nouveaux enseignants comme moi (sans enfant, sans rien de spécial), nos points sont à 0,333 lorsqu’on réalise notre premier mouvement. Rien de spécial, sauf que parmis tous ces 0,333, il faut encore nous classer. Et cela se fait à partir de l’âge.

Oui mais moi je suis toute jeune, et donc dans les dix derniers de tout le département à choisir mon école ! Avoir 22 ans, c’est pas facile tous les jours.

Le suspens

Après le stress, j’avais encore l’espoir d’être appelée dans le Rhône et ainsi rejoindre toutes mes amies qui avaient eu le concours et qui étaient donc certaines d’être en M2A (Master 2 de celles qui ont réussi le concours. M2B : celles qui ne l’ont pas eu en M1).

Sur les réseaux sociaux et par mail, on recevait des messages d’espoir et des témoignages comme quoi ils prendraient au moins les 100 premiers de la liste complémentaire… Oui mais moi j’étais 94e, donc susceptible de ne pas être appelée quoi !

 

Finalement, début juillet, alors que je passais mes journées à éplucher les messages Facebook sur le groupeListe complémentaire du Rhône, petit à petit, des commentaires arrivaient disant que certaines étaient en train de recevoir un appel téléphonique pour être affectées dans l’Ain.

L’espoir renaissait.

Vers 15h, j’ai moi-même reçu l’appel tant attendu et la convocation oral pour me rendre à la « criée » à Bourg-en-Bresse, j’étais enfin prise, dans l’Ain. J’étais tellement heureuse et soulagée de ne pas avoir à repasser le concours ! Qu’importe le fait que je n’étais pas à Lyon : j’avais le concours et un poste certain à la rentrée de septembre 2015 !!!!!!!

 

Le mercredi 8 juillet 2015, je suis allée à la fameuse « criée ». C’est là que les professeurs étudiants choisissent leur poste. Nous sommes tous assis dans une grande salle avec la liste des postes (que nous avions étudiée au préalable) et les étudiants sont appelés en fonction de l’ordre du classement au concours.

Je souhaitais un poste accessible (train, car) car je n’avais pas le permis de conduire et j’habitais toujours à Lyon. Avec Thomas, nous hésitions à déménager… J’avais fait une liste avec les postes en école maternelleuniquement, puis les postes avec des classes en cycle 2 (CP-CE1).

Le jour J, j’étais la 108e à choisir environ et il ne restait qu’un seul poste dans mes favoris. Il se trouvait dans la Dombes et la classe était une petite et moyenne section de maternelle, les lundis et mardis. Arrivée à mon tour j’ai pu choisir cette école, j’étais ravie.

 

La Dombes

 

Ravie… jusqu’à ce que je rentre chez moi et que je me rende compte que la petite commune de l’école (environ 950 habitants) ne compte pas de gare et que les horaires de car sont… disons… matinales !

Mon moral est vite redescendu :s

 

Finalement, nous avons décidé de ne pas déménager et c’était bien mieux ainsi : j’allais faire du covoiturage les jours d’ESPE à Bourg-en-Bresse avec des filles de ma classe, et du covoiturage avec une autre amie de l’ESPE les lundis et mardis. Tout est bien qui s’est bien fini : Aujourd’hui, j’ai le statut de « professeur des écoles étudiante stagiaire » (oui, tout ça) et je suis heureuse d’être dans l’Ain !!! (octobre 2015)

ESPE de Lyon et Concours 2015

J’étais donc en première année de Master MEEF 1er degré sur le site de la Croix Rousse et cette année était charnière. En effet, le concours du professorat des écoles avait lieu d’avril à juin. Nous étions en 2015.

 

ESPE de lyon

 

Honnêtement, je ne me faisais pas beaucoup de soucis quant à ma réussite. J’avais tout de même bien révisé.

 

Le 27 et 28 avril 2015, j’ai passé les écrits du concours. Nous sommes allées à Eurexpo en voiture avec des amies, l’ambiance était bonne et tout s’est bien déroulé.

 

Concours Professeur des écoles

 

Et sans surprise, je m’en suis bien sortie avec :

– 24,50/40 soit : 12,25/20 en français

– 32/40 soit : 16/20 en mathématique

 

Je ne connaissais pas mes notes jusqu’à l’oral mais j’étais à l’aise, j’avais bien tout révisé. Oui, tout. Et ça c’est d’ailleurs plutôt bien passé.

Pour l’oral en « épreuve sur dossier »: je suis tombée sur « la motivation », un sujet vaste, fouilli et surtout, qu’on n’a jamais étudié. Chouette hein ?

Finalement, le sujet était sympa, j’ai parlé le temps qu’il fallait et mon argumentation était bien construite … (enfin, ça c’est ce que je pensais jusqu’aux résultats, voire encore maintenant, un an après ! )

Pour le second oral, nous devions présenter une séquence d’une matière choisie. J’avais choisi la géographieet je faisais donc une séquence en CE2 sur les enjeux liés aux transports. Les questions que le jury m’a posé étaient… comment dire … remplies de piège. On m’a parlé de la théorie du complot o.O . Je n’avais même pas d’opinion là-dessus, tellement cela me semble loin des classes de maternelle que j’aimais tant.

 

Bref, je me suis bien ramassée aux oraux avec :

– 38/60 soit : 28/60 soit 9,333333/20 en géographie

– 40/100 soit : 40/100 soit 8/20 au dossier sur la motivation

 

 

-> Résultat en ligne sur le site web : ADMISSIBLE SUR LISTE COMPLEMENTAIRE 

 

… et la Terre qui s’effondre pendant quelques instants. En plus de cela, j’étais 94e sur cette liste, donc vraiment au fond du plus profond des trous.

Grandir

J’ai grandi à PARIS, dans le douxième arrondissement près de la Porte de Vincennes. J’y ai recontré mon conjoint actuel, Thomas.

Durant trois longues et inutiles années de licence de géographie après le baccalauréat, afin de pouvoir un jour faire un master enseignement.

Toutes ces années servaient uniquement à pouvoir accéder à mon rêve professionnel : devenir enseignante dans le premier degré.

 

Metro Paris

 

C’est à 20 ans que nous avons décidé de déménager, direction LYON. Thomas avait fini ses études et moi j’avais enfin ma licence de géographie en poche.

Là-bas, Thomas a rapidement trouvé du travail et moi j’ai rejoint l‘ESPE de l’Université Lyon 1 Claude Bernard. Nous vivions dans le quartier du Vieux-Lyon (5e arrondissement) et étions heureux.

 

Funiculaire Lyon